Accueil Menu complet

Poèmes Nouvelles

Forum Liens M'écrire Livre d'or

Page de l'Autre


I
déograins de peau ; Isabelle Servant




Quelques signes.

est-ce le millénaire du tilleul ou de la sueur qui avec les eaux vertes des pluies presse calmement sous les hanches
là où la peau griffée d'épines la feuille de peau décalque encore en touches planes des deux mains presque de loin en manuscrits de pyramide en opaline quartz et obsidienne
qui ne s'éloigne plus de ces liquides bien que foules de battements s'y rejettent tous bougeant des ailes vers le coeur

est-ce le millénaire de cet arbre droit debout dans l'autre vitre
d'un choc très loin et poignardé d'une programmation de meurtre

ou bien les branches mille fois élargies vers le sol
mille pinceaux de poudre jaune à la limite heurtée de pointes

une lettre écartée sur le ciel?


Pour écrire à Isabelle Servant

Sommaire de l'Écritmages n°3

Accueil Menu complet

Poèmes Nouvelles

Forum Liens M'écrire Livre d'or

Page de l'Autre