Accueil Qui suis-je ? Bibliographie

Poèmes Nouvelles Forum Liensy Livre d'or

Page de l'Autre Les étonnenfants

Gueule de mots/Pîeds des mots

Poèmes

pour voler debout

Avant/Après 2003

Avant

"Une tendre chiquenaude
Et l'étoile
Qui se balançait sans prendre garde
Au bout d'un fil trop ténu de lumière
Tombe dans l'eau et fait des ronds"

Hector de Saint-Denys Garneau - Regards et jeux dans l'espace.

Avril 2005, Athis de l'Orne


Après les deux heures confortables passées avec la première classe de cinquième, nous étions un peu plus serrés avec la seconde classe. 52 minutes pour convaincre, presque deux fois moins que dans l'émission de télé. Le poème a donc été plus court en taille, mais il dégage par contre une grande densité et un charme dû au fait qu'il sait à merveille créer un univers un peu surréaliste.

Merci à vous et un bonjour tout particulier à Laura, qui sait pourquoi.

*********

quelqu'un frappe à la porte

on ouvre

et on regarde après qui c'est

parcequ'on le savait

grâce à un code frappé doucement

par une personne qui ne veut pas déranger


la porte enfin ouverte

on entend nos voix se dire bonjour

la porte a du mal s'ouvrir

elle grince

comme de la vaisselle grattée

du coup pour comparer les bruits

on va laver de la vraie vaisselle


le visiteur s'endort sur le palier

mais le bruit de la vaisselle le réveille

trop tard


la porte s'est refermée

comme de la vaisselle cassée

le visiteur résonne

dans un croassement de grenouille

Les étonnenfants sont partis de mon poème "Il ne manque" que voici.


-- Il ne manque --



il ne manque presque personne
la rue est même plus belle qu'avant
des immeubles ont été repeints
j'ai pris leur couleur
rouge comme la première pierre d'une usine

il manque encore une touche de pâleur
sur la gueule d'un sursaut
une crampe de visage pour réanimer l'ombre
la seule la vraie lumière du monde
celle qui ne se contente pas d'un éclat
celle qui demande qu'on s'approche et qu'on se touche
pour se rendre ensemble aux étages où la mer travaille
où toute l'humanité contenue dans une seule flaque
sert de fondations à notre ville

il manque à peine un son
une seule queue de musique à poser sur le chat
pour faire chanter la pierre d'un seul doigt replié
non
pas comme on frappe à une porte
plutôt comme on écoute le corps
d'un ami qui rêve


Venez lire ce que les 6eme ont fait ensuite et enfin

Accueil Qui suis-je ? Bibliographie

Poèmes Nouvelles Forum Liensy Livre d'or

Page de l'Autre Les étonnenfants

Gueule de mots/Pîeds des mots

AvantAprès

M'écrire

Fond de page : "HiTile5",

une aquarelle peinte à la main de chez BrownieLocks :