Accueil Qui suis-je ? Bibliographie

Poèmes Nouvelles Forum Liensy Livre d'or

Page de l'Autre Les étonnenfants

Gueule de mots/Pîeds des mots

Poèmes

pour voler debout

Avant/Après 2003

Avant

"Une tendre chiquenaude
Et l'étoile
Qui se balançait sans prendre garde
Au bout d'un fil trop ténu de lumière
Tombe dans l'eau et fait des ronds"

Hector de Saint-Denys Garneau - Regards et jeux dans l'espace.

Avril 2005, Athis de l'Orne


Merci aux étonnenfants d'Athis de l'Orne.

Dans leur belle région poussent des pommiers et des poèmes.

Voici ceux qu'ils ont écrit lors de notre rencontre au collège René Cassin, dans la classe d'Anne Marie Chesnais.

Ils sont partis à chaque fois d'un de mes poèmes. Mais pas du tout pour copier. Au contraire, ils se sont servis du texte avec intelligence, comme sol qui leur permette de marcher avec leur propre pas.

Trois classes, deux de cinquième et une de sixième ont ainsi créé chacune un poème.

Les 5eme ont écrit "Le choix du chat"

Les autres 5eme ont écrit un poème qu'onn'a pas eu le temps de titrer

Les 6eme ont écrit "La vie qui ne tient plus qu'à un fil (le court fil de ma chanson)"


Voici celui de la classe de cinquième. Je précise qu'il s'agit exclusivement de leurs mots et de leur parole, que je n'ai rien "arrangé" et qu'ils sont les seuls créateurs du texte, mon rôle s'étant borné à stimuler, relancer, capter.

Le texte, à lui tout seul, ne suffit pas à rendre entièrement compte de la richesse de nos échanges et du plaisir pris à sentir se créer ce poème peu à peu. Merci à vous, Élodie, Éva, Gwendoline et les autres, pour ces moments partagés que je n'oublierai pas.


-- Le choix du chat --


Le chat s'accroche aux rideaux

et regarde la vie derrière

une force le pousse

il se confond avec le coucher de soleil

il rencontre la solitude

il n'est pas encerclé

il est libre


la lumière l'abandonne

il se sent trahi par la vie derrière le rideau

le soleil s'élargit dans les vagues

une étoile filante passe

le chat fait le vúu

de perdre sa solitude

il fait nuit

et la nuit s'endort

le soleil se perd dans les vagues

le chat entend la vie qui lui parle


entre vie et mort

le diable de même couleur que le soleil

veut tirer le chat vers la moitié triste

le diable et l'ange se mettent d'accord

pour laisser choisir le chat

et apparaissent


Le chat étrange suit son instinct

et s'envole vers l'infini porté par le vent

et on ne sait pas ce qui va se passer



Que va t-il se passer ? Les suppositions allaient bon train. Certains pensaient que le chat serait heureux une journée sur deux et malheureux l'autre journée. Et la sonnerie, venue trop tôt, nous a offert ce mystère en dessert.


Les étonnenfants sont partis de mon poème "Laissez parler mon chat qui n'existe pas" que voici.


laissez parler mon chat
moi
jíexplore les quatre coins du feu
les papiers dérangés par une main tendre
à la recherche de son autre main
les empreintes du vent sur les corps solides
líéternuement quíon appelle vie

rue de la mort morte
je saute sur líombre verticale
soie des parois
autour díune source de velours noir
tranquillement assise en équilibre
sur moi

ton sillage díor dans líair à boire

moi la pluie allongée
eau couchée en rond dans une pièce carrée
je rêve que jíescalade une odeur
sur le pont díun bateau balayé par les vagues
à la recherche des ailes antennes et nageoires
qui dépassent des vagues

moi quíon lit de droite à gauche
laissez parler mon chat qui níexiste pas
moi dans la maison
lieu entouré díautres
chats qui tournent autour díun chat
ville au milieu díun cercle díarbres
qui poussent quand on leur parle


Venez lire ce que les autres 5eme ont fait ensuite.

Accueil Qui suis-je ? Bibliographie

Poèmes Nouvelles Forum Liensy Livre d'or

Page de l'Autre Les étonnenfants

Gueule de mots/Pîeds des mots

AvantAprès

M'écrire

Fond de page : "HiTile5",

une aquarelle peinte à la main de chez BrownieLocks :